Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/03/2010

Le débat fait rage en Espagne

Le débat sur la corrida lancé en Catalogne prend de plus en plus une tournure politique ailleurs en Espagne, et autour de la capitale en particulier, puisque la région de Madrid, dirigée par l'opposition de droite, a décidé d'inscrire la tauromachie à son patrimoine culturel, provoquant une vive polémique de l'autre côté des Pyrénées.
    Cette décision, annoncée jeudi alors que s'achevait une audition houleuse de deux jours au parlement catalan sur une possible interdiction des corridas, était interprétée vendredi par une partie de la presse espagnole comme une volonté de politiser le débat estimait-on généralement en Espagne. "La droite espagnole exploite le débat catalan sur les toros", titrait  hier le quotidien de Barcelone El Periodico (centre gauche), ainsi que le rapportait l'Agence France presse, après que la présidente conservatrice de la Communauté de Madrid, Esperanza Aguirre, eut proclamé la tauromachie "bien d'intérêt culturel".
        Les défenseurs de la corrida accusent les antitaurins catalans de vouloir interdire la tauromachie parce qu'elle est "espagnole" et castillane. Le parlement catalan avait accepté en décembre d'examiner une "Initiative  législative populaire" réclamant l'interdiction des corridas en Catalogne et des auditions, marquées par de vifs échanges entre partisans et adversaires de la tauromachie, ont été organisées mercredi et jeudi ainsi que le rappelait l'AFP.
    Les débats, auxquels participaient des défenseurs français de la "fiesta" taurine, vont se poursuivre en mars avant que le parlement ne se prononce. Une interdiction pure et simple des corridas en Catalogne est jugée cependant peu probable. Dans la foulée de l'initiative de la Communauté de Madrid, qui  deviendrait la première région espagnole à inscrire la corrida à son patrimoine culturel, la région de Valence, également gouvernée par la droite, annonçait vendredi qu'elle allait elle aussi incrire les corridas à son patrimoine culturel.
   

Les commentaires sont fermés.