Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2010

IL marche, IL veut voir le match

José Tomas va mieux, José Tomas se remet bien, José Tomas récupère particulièrement vite selon ses médecins et, déjà, la machine à fabriquer de la mythologie se remet en marche.

On a eu droit à la dépêche annonçant, via la voix de son apoderado, qu'il allait solliciter un extrait de naissance auprès de la ville d'Aguascalientes puisque c'est là que le torero considère qu'il démarre une deuxième vie. Après la renaissance, la saga de l'homme qui marche. L'hôpital où il séjourne a en effet fait savoir que la Madrilène avait posé le pied à terre : Tomas marche, trois jours apèrs la cornada gravissime, alleluia.

Nul intention ici d'ironiser sur ce qui reste comme le moment le plus douloureux (littéralement) de la carrière du prodigieux torero. Mais juste la volonté de considérer avec un peu de distance l'extraordinaire moment que nous vivons. Depuis quand un torero n'avait-il plus eu droit à une telle surface médiatique ? Depuis quand l'Agence France Presse n'avait-elle plus envoyé dix dépêches en trois jours, consacrées exclusivement à un seul et même matador de toros ? Et cela est-il seulement déjà survenu dans sa longue histoire ? Peut-être pas.

A partir de là, quand bien loin au-delà du strict cercle aficionado on commente autant la santé d'un torero, aussi grand soit-il, il n'est pas étonnant que les médias taurins eux-mêmes surfent abondamment sur cette actualité. Et des sites taurins espagnols d'ouvrir leur page de garde aujourd'hui pour nous informer que José Tomas... a demandé à pouvoir suivre à la télé la demi-finale de coupe de l'UEFA de football que va jouer son club de coeur, l'Atletico de Madrid, contre Liverpool. Que nous reste-t-il à faire ? Une seule chose. Clamer, pour le bon rétablissement de Tomas, "Allez l'Atleti !"

Les commentaires sont fermés.