Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2010

Torero de caste

Avant-hier, El Juli a été de l'avis unanime des observateurs et spectateurs présents très important face à ses adversaires de Victoriano à Pampelune. Il a coupé une oreille à son premeir alors que le public en demandait deux, et  une à son second après avoir pris un coup de corne dans les testicules. Comme cela lui est déjà arrivé à Madrid une infime partie du public l'a privé d'un triomphe plus conséquent, ne supportant visiblement pas le Madrilène pour des raisons qui nous échappent complètement.

Jamais avare de gestes qui comptent, El Juli a annoncé hier qu'il serait aujourd'hui au cartel de la corrida de Jandilla, où il devrait probablement toréer sous infiltration pour parvenir à surmonter deux heures durant la douleur que provoque toujours sa si récente blessure. Quand on sait le toro qui sort à Pampelune, quand on jette un oeil au cartel qui voit le Madrilène opposé à rien de moins que ses deux principaux rivaux sur la saison (Castella et Perera), on ne peut que saluer la caste de ce torero hors norme. Et continuer à chercher pourquoi sur les gradins, dans certaines grandes arènes espagnoles,  quelques-uns, qui ont par ailleurs tout à fait le droit de ne pas aimer son style ou sa tauromachie, n'espèrent qu'une chose, le voir se planter. Et font tout pour en le sifflant sans interruption, du paseo à sa sortie de la plaza.  Mystère...

Les commentaires sont fermés.