Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2010

L'ex-maire de Millas patron de la Région

C'est l'ex-maire de Millas dans les Pyrénées Orientales qui est devenu hier le nouveau président du conseil régional succédant ainsi à Georges Frêche. Qui, s'il allait aux arènes suivre des corridas, n'est pas plus particulièrement que ça porté sur la chose taurine. Il est vrai que contrairement à son successeur il n'avait jamais eu à s'occuper de tauromachie dans sa ville de Montpellier.

Ceci dit, et pour évoquer la disparition de Georges Frêche sous un angle tauromachique, ce souvenir personnel. Il y a quelques années de cela, à l'issue d'une interview réalisée dans son bureau à l'époque où je couvrais l'actualité du conseil régional pour Midi Libre, Georges Frêche me lança : "Alors comme ça vous vous intéressez à la politique et à la tauromachie. C'est bien, ça va ensemble. Il y a quand même une grosse différence entre les deux. Vous savez laquelle ?" Et devant mon regard interrogateur de lâcher sans sourciller : "La politique, c'est quand même beaucoup plus violent." Et vu sa conception générale de l'affrontement politique, je ne crois pas que ce jour-là il ait réellement plaisanté, ni voulu faire un bon mot.

09:58 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : millas, freche, bourquin

21/10/2010

Culture

Ainsi donc, la tauromachie en Espagne ne sera plus placée sous la tutelle du ministère de l'Intérieur mais s'avérera désormais chapeauté par le ministère de la culture. De là à y voir une compensation lâchée aux aficionados meurtris par la récente actualité catalane, il n'y a qu'un pas que beaucoup franchissent déjà. De là à penser que le vote du Parlement catalan puisse être remis en cause il y a quand même un monde. Car les raisons politiques qui ont permis l'interdiction de la corrida en Catalogne resteraient aux moins aussi incontournable si le débat devait renaître. On peut ainsi penser le "combat catalan" définitivement perdu (mais ces causes-là, au pays de Cervantes...) ce qui pourrait aussi permettre de mieux se concentrer sur la défense de la tauromachie partout où elle est encore autorisée tout en étant parfois menacée.

Est-ce que le fait de voir la Fiesta brava désormais abritée sous le giron de la Culture va y aider ou pas, ceci est une autre histoire, aux réponses pas forcément évidentes. Sur le plan du symbole, ici, on aura cependant du mal à réprouver la démarche. Car ça fait déjà quelques années que Midi Libre a fait migrer la tauromachie vers ses pages consacrées à la culture. Sa place est là, indéniablement.

20/10/2010

Quand Joselito manque

Joselito manque, et un peu à tout le monde. C'est l'enseignement intéressant que l'on peut retirer d'un mini-sondage lancé sur Facebook par les internautes du site burladero afin de désigner quel torero ils désireraient le plus revoir. Et Joselito d'arriver largement en tête, distançant visiblement très nettement Curro Romero,  Rafael de Paula, Manzanares père, Ojeda, Munoz, Paco Camino, El Viti, Espla et Antonete.

Allez on avoue, on aurait nous aussi voté Joselito, sans réfléchir, et puis même après réflexion. Parce qu'à nous aussi, José Miguel Arroyo manque.

13/10/2010

Castella double à Monterrey

Sébastien Castella a coupé tôt sa saison franco-espagnole (après les Vendanges de Nîmes en fait) mais revient déjà dans l'actualité de la temporada sud-américaine. Les arènes de Monterrey ont en effet annoncé l'avoir engagé à deux reprises, pour le 7 et le 14 novembre. Lors de la première date, le Biterrois alternera en mano a mano avec le jeune Mexicain Juan Pablo Sanchez. Il est la seule grosse vedette européenne appelée par cette importante plaza d'Amérique latine.

09/10/2010

Prix Nobel et aficionado

D'abord un aveu : si l'on parle ici de littérature, je reconnais mon ignorance de l'oeuvre de Mario Vargas Llosa, couronné cette semaine prix Nobel. Je me souvien de La tante Julia et le scribouillard, lu il y a déjà bien longtemps et puis c'est tout, je n'ai jamais ouvert un autre de ses livres, ni roman, ni rien. Et dans la course au Nobel, c'était Cormac McCarthy mon favori, magnifique romancier américain, chantre d'un ouest sauvage, brutal, crépusculaire. Un immense écrivain dont je ne rate rien. Mais c'est Vargas Llosa qui a gagné et je suis drôlement content. Car le lauréat est un aficionado averti qui, justement, a souvent écrit pour la défense d'une culture taurine dont il plaide régulièrement l'importance.

Bref, un Nobel aficionado, ça me va, comme ça convient certainement à tous les lecteurs de ce blog. Et je croise déjà les doigts pour que McCarthy (ou Dylan, ou Jim Harrisson, mais pourquoi que des Nord Américains ?) le décroche en 2011.

14:38 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vargas, llosa, nobel

05/10/2010

Nîmes ville taurine

Nîmes ville taurine, nul n'en doutait vraiment mais en ces temps agités, le conseil municipal de la cité des Antonins a décidé que ça irait encore plus de soi en l'affirmant officiellement. Ses élus ont donc adopté un texte où il est notamment précisé en sa conclusion que "la Ville de Nîmes confirme son soutien à la culture taurine méditerranéenne et affirme son attachement indéfectible à la corrida qu'elle considère comme partie prenante du patrimoine immatériel de l'humanité. Elle appelle l'ensemble des villes taurines françaises à manifester publiquement leur attachement à cette même cause". Effectivement, ça va peut être mieux en le disant.

17:44 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nîmes