Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/12/2010

Un indulto à Cali pour El Juli

Après Castella à Mexico, c'est El Juli qui, hier, dans une autre grande plaza sud-américaine, à Cali cette fois, a obtenu l'indulto (et deux oreilles et la queue symboliques) d'un de ses adversaires. Il arrête jamais celui-là...

29/12/2010

Quatre élevages pour Béziers

Nunez del Cuvillo, Daniel Ruiz, Miura et Robert Margé, telle est la liste des élevages retenus pour la feria de Béziers 2011 qui se déroulera du 12 au 15 août. Du classique, la nouveauté se situant du côté de Daniel Ruiz. Par ailleurs, le cycle dans els arènes du plateau de Valras présentera également trois matiénes, deux courses non piquées et une novillada avec picadors.

18/12/2010

La déception de Luc Jalabert

Par communiqué, Luc Jalabert a fait part de sa "déception" de ne pas être reconduit aux arènes des Saintes-Maries où il officiait depuis vingt ans. Déception légitime considèrerons-nous, car si l'amour de Marie Sara pour ces arènes, cette ville et cette région ne se discute pas ainsi que je l'écrivais dans la note précédente, il en va de même pour Luc Jalabert. Et je peux là aussi en témoigner directement, en souvenir de dizaines de moments passés avec lui pour autant d'articles, chroniques, présentations ou compte-rendus des dizaines de spectacles tauromachiques qu'il a pu y organiser. Mais dans un secteur concurrentiel, il a été défait. Maintenant, the show must go on...

17/12/2010

Marie Sara aux Saintes

C'est à Marie Sara qu'ont été concédées les arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer, l'ex-rejoneadora s'inscrivant ainsi encore un peu plus dans sa nouvelle carrière plus particulièrement tournée vers l'empresa. Rappelons qu'elle gère déjà en compagnie de Simon Casas celle de Mont-de-Marsan. Aux Saintes, ville qui lui est chère dans une région qu'elle aime par dessus tout, il s'agit aussi pour elle d'une affaire de coeur. Et ce n'est pas faire preuve de naïveté à l'eau de rose que de l'écrire, l'auteur de ces lignes pouvant en témoigner en souvenir d'une journée passée en sa compagnie, à arpenter les moindres coins et recoins de Camargue pour une page spéciale réalisée en sa compagnie et publiée un jour d'été dans les colonnes de Midi Libre. Sa connaissance et sa passion pour ce bout de pays, les gens qui y vivent et les traditions qui l'animent étant tout sauf feintes.

Les toros d'Alès

On connait les lots de toros retenus pour la feria d'Alès organisée en 2011 du 2 au 5 juin. Ce sont les élevages de Hoyo de la Gitana et Baltasar Iban qui ont été choisis pour les deux corridas de toros, alors que Christophe Fano a été sélectionné pour la course équestre.

14/12/2010

Les toros pour Arles 2011

Si les cartels de la prochaine feria de Pâques d'Arles ne seront annoncés que le samedi 29 janvier prochain, on connait déjà les ganaderias retenus pour la temporada dans les arènes antiquesce cycle.

Soit, pour les corridas de toros, des lots issus des élevages de Miura, Nuñez del Cuvillo, Daniel Ruiz, Fuenteymbro, Garcigrande et Scamandre. Pour la corrida concours, ont été réservés des toros venant des ganaderias d'Hubert Yonnet, Tardieu, Conde de la Corte, Dolores Aguirre, Rehuelga et Cebada Gago.

 

13/12/2010

Castella : un indulto à Mexico

Devant 15000 spectateurs dans les arènes de Mexico hier, Sébastien Castella a obtenu un des succès les plus importants de sa carrière en Amérique du sud en obtenant l'ndulto d'un toro de Teofilo Gomez et en raflant au passage deux oreilles et la queue symboliques. Le Biterrois continue ainsi sur la voie triomphale de sa temporada de l'autre côté de l'Atlantique, s'imposant sans faillir dans toutes les arènes importantes.

19:17 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mexico, castella, gomez

06/12/2010

Un dimanche en Amérique du Sud

Il s'est passé pas mal de choses hier dans les arènes d'Amérique du sud. Perera est par exemple revenu en trimphateur à Mexico où il a coupé les deux oreilles de son premier toro (une pour le Zotoluco). A Quito, c'est le novillero Juan del Alamo qui a triomphé, obtenant une récompense à l'issue de chacun de ses combats, dans le cadre d'une course mixte (le rejoneador Andy Cartagena y participait aussi). A Lima, côté cartel, on donnait dans le grand luxe : Ponce, Juli, Castella et Cayetano, ce dernier remplaçant Manzanares ! Les trois premiers ont tous coupé une oreille et Cayetano est reparti bredouille. Mais le fait du jour reste la prestation du Juli que les observateurs de la course disent énorme. Sauf que le palco lui a refusé une deuxième oreille, ne cédant pas non plus à la demande du public d'accorder une vuelta posthume au toro. Du coup, ça a chauffé pour les oreilles du président et le Juli s'est fendu d'un double tour de piste. Na !

On a par ailleur pris connaissance ce week-end des affiches qui composeront la vingtième feria de la Macarena de Medellin en Colombie. Et Sébastien Castella y sera omniprésent puisqu'on le retrouvera le 29 janvier en mano a mano avec Luis Bolivar, puis il défilera au paseo d'un festival le 11 février avant de figurer au cartel de la corrida du lendemain aux côtés de Pepe Manrique et Manzanares.

05/12/2010

Succès pour tous à Quito

Tout le monde est sorti en triomphe hier à Quito. Guillermo Alban, le régional de l'étape, qui s'est vu décerner deux oreilles et une queue symboliques après avoir indulté son deuxième adversaire, un toro de Triana. Et El Fandi et Sébastien Castella qui ont tous les deux coupé trois oreilles. Et pour cette corrida triomphale, les arènes de la capitale équatorienne étaient archi-combles.

 

01/12/2010

Ponce toujours là

Il faudra encore compter sur Enrique Ponce cette saison, lui qui, hier, a coupé les deux oreilles et la queue de son premier toro lors de la deuxième corrida de feria de Quito en Equateur. Il faudra aussi, bien sûr, compter sur Sébastien Castella qui a obtenu la seule récompense attribuée lors de la première course de ce cycle, grosse voltereta à la clé. Le Biterrois réussit pour l'instant un très convaincant début de temporada hivernale, s'imposant dans toutes les plazas sud-américaines qui comptent.