Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/01/2011

74

74, comme le nombre de corridas qui ont été organisées en 2010 dans les arènes françaises. Une information publiée ici et là dans diverses publications, mais finalement pas plus commentée que cela, sinon par notre confrère Marc Lavie dans la livraison du 25 octobre dernier de son précieux hebdomadaire "Semana Grande". Il soulignait alors avec pertinence que 74 corridas c'était cinq de plus que le nombre enregistré en 2009, ce qui reste plutôt positif en période de crise, ajoutant ironiquement "mais ça fait plus d'un siècle qu'en matière taurine on parle de crise !"

Une réflexion qui m'est revenue aujourd'hui à la mémoire  après avoir rédigé un papier dans les colonnes de Midi Libre sur l'année record du cinéma en France, avec environ 210 millions de tickets vendus (près de trois millions pour la seule ville de Montpellier !), chiffre pas observé depuis des décennies. Et là aussi, pourtant, combien de fois la mort du cinéma fut-elle annoncée ? La télé, les bouquets numériques, le téléchargement et tant d'autres fléaux devaient l'occire, c'était écrit non ? Et bien non justement, même ceux qui consomment "du film" en haute définition sans modération devant leur écran plat géant à la maison continuent à vouloir avoir envie de vivre l'expérience unique de l'émotion partagée dans une salle obscure. Il en va de même avec la tauromachie, et cela s'avère peut-être d'autant plus fort que le public intervient directement dans le déroulement du spectacle en décidant peu ou prou de l'attribution ou non de récompenses. Et ça, aucune courbe statistique ni prévisionnel d'étude de marché ne parviendront vraiment jamais  à le programmer. 

17:20 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lavie

Les commentaires sont fermés.