Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2011

Oreille pour Castella à Madrid

Sébastien Castella a coupé hier soir la seule oreille de la corrida de la presse à Madrid. Une récompense obtenu après un combat livré à un grand toro d'Alcurrucen. Le Biterrois alternait avec Perera et le Mexicain Joselito Adame.

19/05/2011

Manzanares, et maintenant Madrid

Après son triomphe pour l'histoire à Séville, Manzanares a connu une nouvelle grande après-midi hier à Madrid, coupant les deux oreilles d'un toro de Nunez del Cuvillo, le dernier d'un lot décevant. Le Juli, chahuté comme toujours à Madrid a coupé une oreille, Castella repartant bredouille après avoir été peu favorisé par le sorteo. Dans cette feria de Madrid, Talavante avait déjà frappé un grand coup avant-hier en coupant lui aussi les deux oreilles d'un même adversaire.

13/05/2011

Tomas revient

C'est désormais officiel : José Tomas reviendra aux affaires le 23 juillet dans les arènes de Valencia, son homme de confiance, Salvador Boix, et Simon Casas, en charge de la programmation de ces arènes, l'ayant annoncé ensemble. Une information attendue depuis 18 mois qui fait évidemment beaucoup de bruit depuis quelques heures et qui sucite aussi déjà les rumeurs les plus folles. Il semblerait aussi désormais que Tomas puisse honorer de sa présence la feria des Vendanges de Nîmes voire l'ultime corrida célébrée dans les arènes de Barcelone. On suit ça de prés, vous imaginez...

Ce post-scriptum encore : c'est quand même un sacré coup que vient de réussir Simon Casas...

09/05/2011

Déception à Palavas

Les années se suivent et ne se ressemblent pas à Palavas, où la corrida de toros de Robert Margé et son cartel luxueux n'ont pas donné hier les résutats escomptés. Juan Bautista et Sébastien Castella, deux jeunes papas, ont chacun coupé une oreille alors que le Juli est reparti bredouille, état de fait quasiment historique. Reste cette satisfaction pour les organisateurs : 4000 spectateurs et un "No hay billetes" affiché à l'entrée des arènes.

07/05/2011

Casting de luxe à Palavas

Demain les arènes de Palavas offrent un plateau royal aux aficionados du littoral : El Juli, Bautista, Castella (devant des toros de Robert Margé), difficile de faire mieux pour une plaza de cette dimension. le apseo s'élance à 17 heures devant des gradins archi-combles car... no hay billetes !

03/05/2011

Castella triomphe à Aguascalientes

Sébastien Castella est sortie en triomphe des arènes archi-combles d'Aguascalientes (Mexique) après avoir coupé les deux oreilles de son premier toro. Il alternait avec El Zotoluco (une oreille au troisième qu'il a offert) et Juan Pablo Sanchez (une oreille itou).

01/05/2011

Un indulto à Séville !

Manzanares a indulté un exemplaire  de Nunez del Cuvillo hier soir à Séville, cas de figure inédit depuis bientôt un demi-siècle dans la Maestranza (il y a quarante-cinq et cinq et il s'gissait d'un novillo) ce qui provoque quand même un petit séisme sur la planète des toros. Dont les répliques ne devraient pas s'avérer banales. Car alors que l'indulto commençait à se banaliser, le simple fait qu'il en survienne un à Séville pourrait ouvrir la voie à de nombreuses opportunités. Le public des arènes du monde entier risque d'être encouragé à insister dans ses demandes de pétition, sachant que si même à Séville le mouchoir orange peut sortir...

Ce n'est évidemment qu'un des nombreuses pistes de réflexions que cet événement permet. Au vu des qualités du toro, nombre de commentateurs n'hésitent pas à y voir un triomphe posthume de Juan Pedro Domecq et de son fameux toro artiste, évidemment jamais autant sublimé que lorsqu'il en rencontre un autre, de la dimension et de la qualité de Manzanares, interprète unique de douceur, de lenteur et de profondeur, quand il est au sommet de son art et qu'il peut jouer avec un instrument au son aussi plus pur. Constat que l'on pouvait déjà émettre à l'issue de la corrida de la veille, après un nouveau triomphe du Juli (de trois oreilles, contre quatre - dont deux posthumes - pour Manzanares hier) devant deux toros de Garcigrande dont un (son premier auquel il coupa deux oreilles) d'une noblesse rêvée.