Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/06/2011

Le beau début d'été de Castella

Sébastien Castella vit un beau début de saison estivale. Après avoir coupé deux oreilles à un toro de Zalduendo à Alicante, il est sorti hier grand triomphateur de la corrida de Buenavista lidiée à Grenade (trois oreilles). On avait appris auparavant que le Biterrois honorerait un contrat à la feria de Bilbao cette année, le samedi 27 août, aux côtés d'El Cid et de Manzanares, devant des toros d'El Pilar.

22/06/2011

Les cartels de la feria du Riz

Voici la composition intégrale des cartels de la feria du Riz 2011 d'Arles. Qui débutera le vendredi 9 septembre avec une novillada de Margé pour Lopez Simon Javier Jimenez et Juan Leal. Le samedi 10, après une novillada matinale non piquée de Tardieu, le pic de la feria avec des toros de Daniel Ruiz pour Morante, El Juli et Bautista. Le dimanche, course équestre en matinée (Moura fils, Manzanares frère et Noelia Mota devant des Martelilla) avant la corrida concours : toros de Conde de la Corte, Cebada Gago, Conde de Mayalde, Dolores Aguirre, Hubert Yonnet et Tardieu pour Rafaelillo, Julien Lescarret et David Mora.

16/06/2011

A Istres et à Mauguio

Pas rassasiés par la pantagruélique feria de Nîmes (mais l'aficionado l'est-il jamais ?), on prendra les chemins d'Istres et Mauguio ce week-end. A Istres pour applaudir le casting le plus chic des "petites" ferias de France. Jugez plutôt : Juli, Bautista et Fandi devant des Garcigrande demain, Morante, Barrera et Manzanares devant des Garcia Jimenez samedi, et tous à cheval le dimanche avec Ventura et Leonardo Hernandez pour donner l'alternative à Sonia Matrias. Voilà qui en jette non ?

A Mauguio, la corrida de la Romeria dimanche a convié Morenito de Aranda, Javier Cortes et Tomasito à affronter des Sotillo Gutierrez.

14/06/2011

Derniers feux à Nîmes

Morante sur courant alternatif hier (bronca, deux oreilles dont une contestée, Morante torero de la division), Cartagena qui coupe une queue (hier encore, en matinée), Castella qui triomphe enfin samedi lors du duel de ganaderias (Fuente Ymbro contre La Quinta), la feria de Pentecôte de Nîmes a tiré quelques beaux derniers feux. Et enregistré de belles entrées lors des dates fortes et (ou) avec des cartels costauds. Mais le Jeudi de l'Ascension ou (et ?) la corrida du mercredi ne s'imposent peut-être plus vraiment. A méditer.

12/06/2011

Manzanares, héros de Nîmes

Quatre oreilles et une queue lors d'une matinale nîmoise pensée comme un éloge de la lenteur de l'avis de tous ses observateurs, Manzanares a tout gagné, tout confirmé hier à Nîmes : son statut actuel, son sens de la famille (il fait lever la plaza pour son père, donne l'alternative au frère) et son éblouissante dimension artistique. On veut le voir programmé maintenant avec les plus grands, l'après-midi, dans ce théâtre fait pour lui. Pour mémoire, on le découvrit en France ici même, sous la bulle, lors d'une très frisquette après-midi de corrida de bienfaisance organisée en faveur d'on ne sait plus qui, d'on ne sait plus quoi. On ne se souvient que de lui dont on ne connaissait que le nom. A la sortie des arènes tout le monde ne parlait que de la lenteur de son toreo.

Juan Bautista, lui, a su faire ce qu'il fallait pour (re)gagner les coeurs ce matin : largas de rodillas, banderilles, manoletinas, etc. Boum, trois oreilles ! Il se passe toujours quelque chose lors des matinales nîmoises.

11/06/2011

Impressions nîmoises

Triomphes du Juli et de Perera (de deux oreilles, une et une à chaque fois), cape d'or pour Fernando Adrian devant un très bon lot de novillos de Ponce, un gros effort de Castella (très technique, très torero) avant-hier devant un compliqué toro de Los Galos (ganaderia française avec le trio Simon Casas, Marie Sara et Christophe Lambert qui préside à sa destinée), voilà, entre autres, quelques premières impressions de feria depuis la dernière note et le succès de Bolivar, et la blessure de Serrano. Histoire de dire qu'il se passe toujours quelque chose dans un ruedo.

Autour duquel on parle, notamment, tauromachie, bien sûr, mais aussi peinture, pourboires dans les restaurants de Genève, littérature (le troisième livre d'Alain Montcouquiol s'annonce), palme d'or cannoise (le Christophe Lambert pré-cité est devenu un des big boss d'Europa Corp., la société de Luc Besson qui distribue le sublime "Tree of life", le film couronné cette année sur la Croisette), rugby (la saison des Montpelliérains fait beaucoup causer) mais foot aussi (Messi-Juli quelle analogie ?) et politique tout le temps (grosse cuadrilla de gauche vendredi - Gayssot, Valls... - sous l'air goguenard des élus de droite locaux). On ne s'en lasse pas.

09/06/2011

Marc Serrano blessé à Nîmes

La feria de Nîmes a débuté hier avec des toros de Virgen Maria et Santa Ana devant une petite chambrée (un quart d'arènes) ce qui devrait conforter Simon Casas dans son sentiment que le cahier des charges conçu par les élus nîmois exige une bien trop dense programmation. Qu'en aurait-il été, par exemple, du succès public de la corrida de l'Ascension si la pluie n'avait pas obligé à une annulation ?

Hier cependant, les toreros en piste ont connu des fortunes diverses : Marc Serrano a été vilainement pris par son premier adversaire qui lui a infligé une sérieuse blessure à la jambe, un coup de corne de deux trajectoires dont une de 25 cm. Première cornada mais aussi premier triomphe avec le Colombien Luis Bolivar qui a tué trois toros et coupé deux oreilles. Alberto Aguilar s'est contenté, lui, de saluer avant d'écouter le silence. Aujourd'hui, premier grand rendez-vous de ce cycle de Pentecôte avec l'alternative de Patrick Oliver que lui donnera le Juli en présence de castella avec des toros de Victoriano del Rio. Grand luxe.

07/06/2011

Toutes les affiches de la Pentecôte à Nîmes

Voici pour mémoire l'ensemble des cartels de la feria de Pentecôte de Nîmes qui débutera mercredi avec des toros de Partido de Resina pour Serrano, Bolivar et Alberto Aguilar. Le lendemain, première affiche de prestige avec des toros de Victoriano del Rio pour le Juli, Sébastien Castella et Patrick Oliver qui prendra ainsi une alternative de luxe.

A partir de vendredi, la feria entre dans son rythme de deux corridas par jour. Ainsi ce 10 juin, novillada de Ponce en matinée, pour Thomas Dufau, David Galvan et Fernando Adrian puis corrida de Torrealta l'après-midi pour le Cid, Castella (qui honorera là son deuxième contrat) et Perera. Samedi matin, course mixte pour un Manzanares à pied à l'affiche pour donner l'alternative (avec Mendoza) à un Manzanares à cheval (Manuel), avec des toros de San Pelayo et de Garcigrande. L'après-midi, Rafaelillo, le Cid et Medhi Savalli affronteront chacun un Miura puis un Victorino, premier mano a mano entre ganaderias de prestige.

Le dimanche 12, corrida de l'art en matinée, avec Ponce, Conde et Bautista avant la course vespérale de Fuente Ymbro et La Quinta (soit le deuxième duel d'élevages) pour Curro Diaz, Castella (et de trois !) et Talavante. Enfin pour la clôture, Simon Casas a programmé une corrida à cheval en matinée (le trio Cartagena, Ventura, Hernandez devant des Bohorquez) et Morante l'après-midi, avec El Juli et Daniel Luque. Copieux !

 

06/06/2011

Simon Casas sur tous les fronts

Simon Casas est sur tous les fronts alors que se profile la feria de Pentecôte de Nîmes, rendez-vous majeur de la temporada française qui ne ressemble à aucun autre tant il le façonne, saison après saison, à son image : baroque mais bien plus fidèle à la tradition que ce que l'on pourrait initialement croire, ses intuitions novatrices d'un jour devenant souvent des classiques solidement installés quelques années plus tard. Qui peut aujourd'hui dire que les mano a mano de ganaderias ne deviendront pas des rendez-vous habituels dans tout cycle important de grandes arènes dans quelques saisons ? Par exemple.

En attendant, joint à l'heure du déjeuner par téléphone, il nous confirmait une information parue en exclusivité dans Midi Libre quelques heures plus tôt : José Tomas figurera bien à l'affiche de la feria des Vendanges de Nîmes le 18 septembre prochain, l'accord est conclu entre lui et le torero assure-t-il. "Et je produis le plus gros événement de la saison avec son retour à Valencia" ajoutait-il encore, ravi de l'écho rencontré par cette information, véritable petite bombe médiatique dans le mundillo.

Mais ce que vise "plus que jamais" Simon Casas reste bien évidemment ce Graal madrilène qu'il espère bien toucher cette année : "Ils m'ont toujours gentiment placé second, à Madrid, alors que mon dossier est systématiquement classé premier. Mais cette année la conjoncture me sert, surtout depuis que la tauromachie a été placée, en Espagne, sous la tutelle du minstère de la Culture. Mon originalité et mon image de marque collent à cette actualité."

04/06/2011

Annulations : après Nîmes, Alès

Après la corrida de 'lAscension jeudi, au tour de la première corrida de la feria d'Alès d'être annulée aujourd'hui en raison d'une météo désastreuse. Devaient se produire cette après-midi devant des toros de Hoyo de la Gitana El Fundi, Sergio Aguilar et Julien Miletto. Deux rendez-vous sont au programme demain dans le ruedo cévenol, avec course équestre le matin et Baltasar Iban l'après-midi avec Ivan Fandino, Alberto Aguilar et Roman Perez. Organsiateurs et aficionados croisent les doigts.