Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2012

Indulto pour la corrida

La corrida va rester dans l'arène puisqu'organiser des courses de toros avec mise à mort dans certaines régions françaises est conforme à la constitution, a jugé il y a deux heures le Conseil constitutionnel, rejetant ainsi le recours d'associations qui militent contre le maintien d'une tradition tauromachique en France. Un dénouement qui fait, aussitôt l'information officialisée via une dépêche de l'Agence France Presse, a fait la Une de tous les sites d'informations, taurins ou non. Alors que seuls les médias spécialisés, dimanche, s'enflammaient pour le triomphe matinal de José Tomas à Nîmes. Les juges du Palais Royal ont entre autres établi qu'il n'est pas anticonstitutionnel de prévoir des "différences de traitement" entre les régions à tradition tauromachique et les autres. Les anti-corridas militaient eux pour que les sanctions infligées pour cruauté envers les animaux s'appliquent n'importe où et sans dérogation aucune. Le concept de "tradition locale ininterrompue", tel qu'il est actuellement inscrit dans le code pénal pour les exceptions à ces sanctions, est "précis, objectif et rationnel", a encore commenté le Conseil constitutionnel. Rappelons qu'un arrêt de la Cour d'appel de Toulouse l'avait même détaillé géographiquement en le délimitant du "Pays basque au Pays d'Arles". Entre ces deux pôles, l'on va donc pouvoir continuer à organiser et à voir des corridas. Ce combat-là a été gagné par les aficionados. Jusqu'au prochain

Les commentaires sont fermés.