Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/01/2010

Arles 2010 : alternative de luxe pour Leal

En pleine période de tractations pour l'élaboration des cartels des premières grandes ferias de France et d'Espagne, les médias taurins rivalisent de pronostics divers et variés. A la lectures de certains sites spécialisés, il faut ainsi  savoir trier le bon grain de l'ivraie, en allant vérifier à la source par exemple. Ce que s'honore de faire aujourd'hui Midi Libre où l'on apprend que les indiscrétions entourant  les cartels d'Arles 2010 ont été "qualifiées de prématurées par Luc Jalabert qui confirme toutefois quelques cartels. Un des plus attractifs est celui qui ouvrira le cycle pascal, vendredi 2 avril, El Juli et Sébastien Castella étant réunis autour de Marco Leal qui prendra l'alternative (toros de Garcigrande). Confirmés aussi trois autres élevages retenus : Puerto de San Lorenzo, Ana Romero et Miura. De même la corrida-concours : toros de La Quinta, Prieto de la Cal, Samuel Flores, María  Luisa Domínguez, Dolores Aguirre et Rehuelga pour Uceda Leal, Luis Bolivar et Javier Valverde, à une date qui ne serait pas le lundi annoncé" ajoute encore Midi Libre.

 On saura tout le samedi 30 janvier et vous serez évidemment les premiers informés. 

 

12/01/2010

Casas reconduit à Nîmes

Simon Casas a donc été finalement désigné par les élus nîmois pour diriger à nouveau la programmation tauromachique des arènes de Nîmes pendant les cinq prochaines années. Dans une longue intrview publiée hier par l'édition nîmoise de Midi Libre. il se dit pas étonné par le choix de la ville de Nîmes : "C'est une bonne chose qui n'a pas lieu de m'étonner. Je ne vois pas pourquoi je ne serai pas prophète en mon pays. Puisque dans mon domaine, la tauromachie, je suis prophète sur l'ensemble du monde taurin international. Je viens de décrocher les arènes de Valence, troisième arène d'Espagne et suis le deuxième groupe mondial de tauromachie. Il eut été paradoxal que je n'ai pas eu les moyens professionnels d'être concurrentiel et de gagner le concours pour les arènes de Nîmes. D'autant que je les gère au plus haut niveau de réussite depuis de nombreuses années" affirme-t-il.
Dans cet entretien, on apprend également que la temporada nîmoise 2010 devrait être marquée par le retour de la corrida de l'Ascension, voulue jadis par ce même Simon Casas, auréolée d'une date inoubliable (le mano a mano Jesulin-Julin sous un déluge d'apocalypse) et abandonnée depuis. Pour finir sur les informations liées à l'actualité de Simon Casas (qui boucle aussi en ce moment les cartels des arènes de Valence (son autre prise de guerre de l'hiver, donc), signalons qu'il apoderera cette année le jeune Thomas Duffau, toujours suivi au quoitdien par Richard Milian.

09/01/2010

Castella, un indulto à Manizales

Grande après-midi de toros à Manizales à l'issue de laquelle Sébastien Castella (deux oreilles symboliques et oreille) et El Juli (trois oreilles) sont sortis en triomphe en compagnie du fils de César Rincon propriétaire de l'élevage de Las Ventas. Le Biterrois a donc obtenu que l'on laisse la vie sauve à son première adversaire dans une ambiance de gala.

Il s'agissait aussi de la course d'alternative de Juan Solanilla, qui risque de ne pas oublier sa première corrida de toros en compagnie de ces deux monstres. Qui sont déjà au plus haut en ce début d'année, fracassent à peu près toutes les grandes portes des arènes sud-américaines où il sont engagés et promettent un sacré duel en France et en Espagne en 2010. On a hâte d'y être.

04/01/2010

Castella pour commencer

On commence 2010 comme on a terminé 2009. Avec Sébastien Castella. Pour annoncer son inclusion au cartel de dimanche dans le cadre de la Temporada Grande des arènes de Mexico. Le Biterrois alternera avec Rafael Ortega et Fermin Spinola, devant une corrida de Teofilo Gomez.

Par ailleurs, le Français vient de se voir décerner le prix de la meilleure faena de la feria de Cali dont le Juli a été déclaré triomphateur.

31/12/2009

Castella pour finir

On a beaucoup parlé ici de Sébastien Castella cette année mais comment aurait-il pu en être autrement ? Il est le numéro 1 de l'année, un numéro 1 français, languedocien, biterrois. Donc, dire que la large place qu'il occupe - sur ce blog tauromachique issu d'un groupe de presse dont le siège se trouve à Montpellier - est légitime relève du plus doux des euphémismes. 

On en terminera donc de cette année 2009 avec lui, en toute logique une fois de plus puisque son actualité le commande. Il est en effet sorti en triomphe hier des arènes de Cali en Colombie, après avoir coupé les deux oreilles de son deuxième adversaire de Puerta de Hierro. Lors de cette corrida qui s'est déroulée à guichets fermés, il alternait avec El Juli qui a coupé une oreille et Luis Bolivar qui est reparti bredouille. Un Bolivar qui n'avait pas eu plus de succès la veille en mano a mano avec... Castella. Qui, lui, obtenait une récompense. Lors de cette même feria de Cali, le Juli avait frappé un grand coup lundi en coupant trois oreilles.

28/12/2009

Arles prépare 2010

Les arènes d'Arles ont lâché leurs premières informations relatives à la temporada 2010. Au cours de laquelle huit corridas de toros, une corrida de rejon, deux novilladas piquées et trois sans picadors seront organisées. Les corridas de toros proviendront des élevages de Garcigrande, Puerto de San Lorenzon, Daniel Ruiz, Ana Romero, Miura, Maria Luisa Perez de Vargas. Ce à quoi il faut ajouter une corrida concours de ganaderias espagnoles et une autre de ganaderias françaises, les élevages pour ces deux courses restant à définir.

La corrida de rejon sera de Fermin Bohorquez, les novilladas piquées de Blohorn et Antonio Palla et les sans picadors de Piedras Rojas, Christophe Yonnet plus une troisième restant à définir. Sachant que la feria de Pâques se déroulera du 2 au 5 avril et celle du Riz du 10 au 12 septembre, il ne restera ensuite plus qu'à attendre les cartels que Luc Jalabert, directeur des arènes d'Arles, dévoilera le samedi 30 janvier.

22/12/2009

"Parce que je le mérite"

Joint hier par téléphone par la rédaction nîmoise de Midi Libre, Simon Casas n'a pas caché sa satisfaction d'avoir été reconduit à la tête des arènes de Nîmes pour l'organisation des spectacles tauromachiques jusqu'en 2014. Il déclarait ainsi être « très heureux d’avoir gagné ce concours, qui a été long, mais qui s’est déroulé dans la transparence. Ce résultat ne m’étonne pas, même s’il y a eu une campagne de désinformation contre moi ! Je suis là parce que je le mérite. J’ai fait des propositions à la ville de Nîmes la tête haute, j’accepte la compétition mais je reste le meilleur. Entre Meca et moi, il n’y avait pas photo. Si les Espagnols ne viennent pas se présenter à Nîmes, ce n’est pas par amitié, mais simplement parce que mes résultats sont inégalables. J’ai donné aux arènes de Nîmes et à la ville de Nîmes plus que quiconque. Je fais vivre les arènes sur le marché international de la tauromachie, je fais vivre les commerçants de Nîmes. »

On attend maintenant les premières infomations relatives à la programmation 2010 des arènes, concoctée par celui qui prépare aussi celles de Malaga, Alicante ou Mont-de-Marsan, mais aussi et surtout celle de Valence, arène de première catégorie espagnole qu'il vient également de conquérir. Le Nîmois Simon Casas devrait se souvenir longtemps de ce mois de décembre 2009 !

21/12/2009

Casas devant Meca

Selon une information midilibre publiée en tout début d'après-midi sur le site midilibre.com, on apprenant que, réuni par Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, ce matin, le bureau municipal, composé des adjoints et de conseillers municipaux de la commission tauromachique avait étét invité à examiner les propositions des deux candidats pour l'organisation des  spectacles tauromachiques aux arènes  durant la période 2010/2014. 

Par vote a bulletin secret, l'assemblée s'est exprimée en faveur de Simon Casas (quatorze voix), sortant et donc candidat à sa propre succession,  contre sept allant à l'ex-matador Stéphane Fernandez Meca, son seul challenger pour ce concours. Le  maire, affirme-t-on sur midilibre.com, a décidé de suivre cet avis et proposera au conseil municipal du 9 janvier de valider ce choix.   

18/12/2009

Le ciel se couvre en Catalogne

L'Agence France Presse (AFP) a annoncé aujourd'hui à midi que le Parlement de Catalogne a donc ouvert la voie ce vendredi à une possible interdiction des corridas. Les parlementaires catalans ont accepté de débattre en 2010 d'une "Initiative législative populaire" (ILP) ayant recueilli plus de 180 000 signatures et qui réclame l'interdiction des combats taurins en Catalogne. Ils ont approuvé l'examen de l'ILP par 67 voix pour, 59 contre et 5 abstentions. Il s'agit là de la première étape d'un processus législatif à l'issue duquel la Catalogne pourrait devenir la première région d'Espagne, en dehors des Iles Canaries, à interdire la tauromachie.
    L'initiative réclame une révision de la loi catalane de protection des animaux, qui interdit actuellement de tuer ou de maltraiter des animaux lors de spectacles publics, à l'exception des courses de taureaux. Rappelons que seule la ville de Barcelone organise des corridas en Espagne. 
    Selon l'AFP, le ganadero  Victorino Martin a qualifié vendredi la décision du parlement catalan "d'erreur très grave" en
faveur d'une "minorité" qui rejette les corridas. Pedro Baldana, propriétaire de la Monumental de Barcelone, a estimé pour sa part qu'il s'agissait d'une "atteinte à la liberté"  de ceux qui aiment les corridas.
    En France, où ce débat est prticulièrement suivi dans les régons de tradition, plusieurs voix se sont élevées contre cette initiative, dont celles de nombreux parlementaires. Le plus emblématique représentant de la tauromachie française, Sébastien Castella, s'est exprimé sur le sujet, demandant "le respect et la liberté pour la fiesta de toros et les Catalans qui aiment les spectacles taurins". Une déclaration prononcée alors qu'il recevait à Madrid le prix ABC du meilleur torero 2009.

15/12/2009

Reprise à Samadet

Et un premier cartel pour la temporada française 2010, un ! Comme d'habitude, c'est à Samadet, dans les Landes, que les affaires reprendront pour cette nouvelle saison. Dès le 14 février, les arènes landaises accueilleront leur traditionnelle novillada, au cartel très international cette année puisqu'il sera composé du Mexicain Angelino de Arriaga, du Français Patrick Oliver et de l'Espagnol Miguel de Pablo. Le bétail sera issu de l'élevage de Lopez Gibaja.