Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/09/2010

Le téléphone sonne

Tiens, avant d'attaquer le bouclage de l'édition de Montpellier de Midi Libre (comme ça vous saurez tout), on se prend une minute pour poster cette petite note histoire d'écrire qu'en matinée, Luque a coupé deux oreilles à un de ses quatre toros  et que Leonardo Hernandez en a grapillé une. On se dit alors, presque bizaremment soulagé, que bon, ça va, on n'a pas loupé grand-chose. Et puis le téléphone sonne et un ami croyant bien faire vous hurle dans les oreilles depuis les arènes de Nîmes où semble régner une ambiance indescriptible, que Ponce vient de couper une queue à un Victoriano del Rio. Après une faena pour laquelle il a du mal à trouver les mots pour la décrire. Ce qui tombe plutôt bien puisque je n'ai pas franchement envie de l'entendre. Moral de plomb. Bon, et si on la bouclait cette édition...

Brèves de Nîmes

Je lis Midi Libre en buvant mon café à Montpellier.

J'y apprends sous la plume de l'ami Eric  que Nîmes est désormais fondue d'un cheval, Pirata, de Mendoza, qui a réussi hier une belle nouvelle récolte (trois oreilles, une queue). Le Juli (saluts et deux oreilles) et le Cid (saluts et applaudissements) l'accompagnaient devant des gradins aux trois quarts remplis. François-Marie Banier était dans la contre-piste et personne n'a tenté de l'égorger. Les aficionados sont aussi des gens bien élevés. Hier aussi, Salvidar (trois oreilles), Fortes (une) et del Alamo (nada) ont eu à affronter une chouette novillada d'Alcurrucen (tour de piste posthume au cinquième).

Aujourd'hui, nouveau spectacle mixte, recette qu'apprécie de plus en plus Simon Casas : quatre toros d'El Pilar pour Luque, deux pour le rejoneador Leonardo Hernandez. C'est en matinée que ça se passera alors que Ponce, Castella et Sanchez alterneront l'après-midi.

In situ, je ne verrai pas une faena, pas une passe de cette feria, appelé que je suis à d'autres tâches professionnelles tout le week-end durant. Je fais un journal à Montpellier (l'édition locale de Midi Libre) et vers 17 h, une oreille interne dont je ne soupçonnais même pas l'existence me fait entendre le son des clarines. La tauromachie est un sentiment, j'y crois plus que jamais. On en reparle demain, après le journal et le café.

17/09/2010

RAS jeudi, le Cid aujourd'hui

Ras hier à Nîmes pour l'ouverture des Vendanges sous une pluie fine peut-on lire aujourd'hui dans Midi Libre. Ni Jimenez, ni Tendero, ni Pinar n'ont réussi à s'imposer face aux Valdefresno. Fan pour plein de mauvaises raisons de César Jimenez  (sa morgue lui va, tout ce qui le rend insupportable aux yeux du plus grand nombre, dans son cas, me séduit), je savoure quand même la photo de la magnifique naturelle de face qu'il tire devant son second toro. Même poseur ce type a quand même de l'allure, non ?

Aujourd'hui, Arturo Salvidar, Jimenez Fortes et Juan del Alamo affronteront en matinée des novillos d'Alcurrucen. A 17 h 30, le plus que jamais irrésistible Juli défilera aux côtés du Cid, lui aussi en belle forme en ce moment et finalement appelé par Simon Casas pour la substitution de Manzanares, pas encore complètement remis de sa blessure au pouce. Une corrida de Garcigrande avec Pablo Hermoso de Mendoza, rejoneador star, en troisième protagoniste.  

15/09/2010

Le temps des Vendanges

La feria des Vendanges de Nîmes débute demain. Avant d'y revenir plus longuement, ce rappel de l'intégralité des cartels concoctés par Simon Casas :

Jeudi 16 septembre, 17 h 30 : corrida de Valdefresno pour El Cid, Ruben Pinar et Miguel Tendero ; vendredi 17, à 11 heures, novillos de Alcurrucen pour Arturo Salvidar, Jimenez Fortes, Juan del Alamo et à 17 h 30. corrida mixte avec Pablo Hermoso de Mendoza et des toros de Garcigrande pour El Juli et Manzanares ; samedi 18, 11 heures, corrida mixte, avec deux toros pour Leonardo Hernandez et quatre toros d’El Pilar pour Daniel Luque et à 17 heures, corrida de Victoriano del Rio pour Ponce, Castella et Juan Pablo Sanchez ; dimanche 19, à 11 heures, mano a mano Castella-Morante de la Puebla avec des toros d’El Pilar, Nunez del Cuvillo et Juan Pedro Domecq et à 17 heures, corrida de La Quinta pour Curro Diaz, El Juli et Matias Tejela.

11/09/2010

Cinq partout

Cinq oreilles partout pour Juli et Bautista cette après-midi à Arles pour la deuxième et triomphale corrida de la feria du Riz (toros de Daniel Ruiz). 14 000 aficionados sont repartis comblés. Un peu plus loin à Nîmes, les anti se comptaient, environ 2 000, pour leur manifestation contre la corrida. En France, leur record.

23:22 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bautista, juli, ruiz, arles

10/09/2010

Arles : deux oreilles pour Aguilar

Alberto Aguilar a coupé les deux oreilles de son premier toro de La Quinta (primé d'un tour de piste posthume), hier pour l'ouverure de la feria du Riz à Arles. Devant une petite chambrée, il alternait avec Rafaelillo (saluts et applaudissements) et Diego Urdiales (saluts et oreille). 

Mano a mano à Arles

Manzanares blessé ne sera finalement pas remplacé pour la corrida de Daniel Ruiz demain aux arènes d'Arles. Le directeur de la programmation du théâtre antique a privilégié la formule du mano a mano El Juli-Juan Bautista. Rappelons que le rejoneador Manuel Manzanares affrontera un toro de Bohorquez en ouverture de cette course goyesque.

A Dax,  la mairie a par contre annoncé le remplacement de ce même Manzanares pour la corrida de dimanche prochain à l'occasion de la feria "Toros y Salsa" par El Cid. L'affiche sera donc composée de Morante de la Puebla, El Juli et El Cid face à des toros de Victoriano del Rio.

09/09/2010

Arles : Urdiales remplace Sergio Aguilar

Sergio Aguilar, mal remis de sa blessure subie à la Feria de Bilbao, sera remplacé par Diego Urdiales pour la corrida qui ouvre demain la feria du Riz d'Arles. Le cartel de cette coruse dont le paseo s'élancera à 17h30 est désormais le suivant : toros de La Quinta pour Rafaelillo, Diego Urdiales et Alberto Aguilar. Par contre, pas de décision n'a encore été prise concernant le remplace de Manzanares.

Manzanares out pour Arles

La feria d'Arles débute demain avec une corrida de La Quinta pour les Aguilar et Rafaelillo et s'achèvera dimanche avec une corrida concours dite "toros de France" à laquelle participeront Padilla, Telles et Savalli (après une novillada matinale de Palla pour Tomasoto, Silvetti et Alejandro Enriquez.

 Mais c'est vers la goyesque de samedi que convergeaient déjà tous les regards puisque le bonheur de l'actualité lui permettait de réunir les trois maestros les plus en forme du moment, avec ce beau trio composé du Juli, de Manzanares et de Juan Bautista. Si les toros de Daniel Ruiz permettent, ça peut être grand se disait-on. Las, hier à Utrera, Manazanares se blessait au pouce gauche et le voilà out pour une semaine, perdant au passage rien de moins que des contrats à Albacete, Valladolid, Dax, Murcia et donc Arles. Rageant pour le torero, et pour les aficionados qui se faisaient déjà un bonheur de le voir en piste ce week-end. On attend le nom de son remplaçant si remplaçant il y a et on reste quand même ravi de voir le Juli et Jean-Baptiste, cela va de soi. Mais bon, Manzanares en ce moment, quand même...

05/09/2010

Triomphe de Bautista à Bayonne

Juan Bautista confirme sa belle forme du moment. Hier à Bayonne, il a coupé une oreille à chacun de ses adversaires de La Quinta, la présidence essuyant au passage une belle bronca pour ne pas avoir cédé à la demande du public qui en exigeait une seconde à l'ssue de son premier combat. L'Arlésien alternait avec un Juli qui a laissé passer un grand succès à cause de l'épée (une fois n'est ps coutume) et avec El Fundi.