Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/12/2009

Pas de Tomas à Séville

Bon... José Tomas n'ira pas à Séville cette année non plus. Air connu qui vire à la scie, les deux parties (le camp Tomas, le camp de l'empresa) ne sont pas arrivés à s'entendre. "Divergences artistiques" est, dans le milieu du cinéma, la phrase-valise, passe-partout, alibi, systématiquement délivrée à la presse pour expliquer une rupture entre, des producteurs et un cinéaste, un cinéaste et sa star. Alors on (le camp Tomas et le camp de l'empresa toujours) tentera de nous expliquer ça une nouvelle fois par des prétextes divers et peu crédibles mais nul n'est plus dupe. Tomas ne doit pas avoir plus envie de toréer à Séville que l'empresa n'a le désir de l'engager. Pour un résultat tauromachiquement bien triste : Tomas, en 2010, n'ira toujours pas à Séville.

20:15 Publié dans En bref | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tomas, séville

08/12/2009

Castella héros de Quito

Le Jesús del Gran Poder de la feria de Quito pour Sébastien Castella ! Le torero biterrois a donc été distingué grand triomphateur de la feria équatorienne, honneur permis par l'indulto du toro de Triana. Il succède au Juli, lauréat en 2008.

 

14:02 Publié dans En bref | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : castella, triana, juli, quito

03/12/2009

Casas gagne à Valence

Dernière minute : on apprend à l'instant que Simon Casas vient de remporter le concours des arènes de Valence. Un Français va donc présider aux destinées de la programmation de l'une des plus grandes arènes d'Espagne.

Rappelons par ailleurs que Simon Casas et Stéphane Fernandez Meca, les deux candidats à la délégation des arènes de Nîmes, ont été à nouveau entendus hier, le maire Jean-Paul Fournier estimant que  de nombreuses "questions restent en suspens". Verdict attendu très bientôt. 

20:25 Publié dans En bref | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casas, valence, meca, nîmes, fournier

02/12/2009

A voir et à revoir

Deux sommets de la saison seront à voir et à revoir le samedi 12 décembre sur l'antenne de France 3 Sud à 15h 50, dans "Signes du toro" le toujours très bon magazine de Joël Jacobi, réalisé par Michel Dumas. Au programmme donc, la corrida du 3 octobre de Madrid, celle du triomphe de Castella, vue à travers les yeux de José Gomez, le banderillero nîmois qui remplaçait ce jour-là Pablo Delgado.

Autre retour majestueux, celui sur la corrida du 29 mai à Nîmes dans le cadre de la feria de Pentecôte, grande corrida de Garcigrande (un toro gracié), avec un excellent Tejela, un José Tomas dans une de ses plus belles sorties de l'année, et un Conde, euh, très, très Conde, mais à la manière de ses grands jours. A voir ou à revoir, vraiment.

01/12/2009

A Quito, Castella efface Lima

Sébastein Castella ne reste jamais bien longtemps sur un échec. A peine digérée sa déception de Lima (voir une note précédente), le Biterrois a remporté un important triomphe dans les arènes de Quito, dans le cadre de la grande feria de la cité équatorienne.  Alors qu'il alternait avec El Fandi (une oreille) et Alvaro Samper qui prenait l'alternative (une vuelta), il s'imposait en coupant les deux  oreilles de son second toro, après avoir été applaudi à l'issue de son premier combat. Et les arènes étaient archi-combles... 

16:48 Publié dans En bref | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lima, quito, castella, samper, fandi

25/11/2009

Juan Bautista change d'apoderado

Juan Bautista a offiicilisé en début de semaine son changement d'apoderado. Il quitte donc Roberto Espinosa et Eduardo Davila Miura, et ce sont désormais José Maria Gonzalez de Caldas et Marco Sanchez Mejias qui présideront aux destinées de la carrière du torero arlésien.

24/10/2009

Le temps des festivals

Au crépuscucle de la temporada s'ouvre la saison des festivals. Nous en annoncerons régulièrement ici. Pour commencer, mentionnons celui qui se déroulera demain dans les petites arènes gardoises de Rodilhan et auquel participeront Morenito de Nîmes (devant un novillo d'Olivier Fernay), Julien Lescarret (toro d'Olivier Riboulet), Julien Miletto (novillo de Bruno Blohorn), Jonathan Veyrunes (novillo de Gallon), Mathieu Guillon (toro de Zalduendo).

On évoquera ici également le rendez-vous fixé aux Saintes-Maries-de-la-Mer le samedi 31 octobre. Tout débutera par le traditionnel acoso y derribo de la plage, de 10 heures à 12 heures, puis se poursuivra par un festival, dans les arènes des Saintes, sises en bord de mer. A l'affiche, des novillos d'Antonio Palla pour le rejoneador José Luis Canaveral, et  Davila Miura, El Juli, Juan Bautista, Matias Tejela et Tomasito.  Réservations possibles au 04 90 97 01 52.

22/10/2009

2009, Castella a aimé

Castella, numéro 1 de l'année 2009, suite. Mais cette fois, c'est lui qui en parle, puisqu'il a estimé hier, dans des propos rapportés par l'Agence France Presse, que 2009 avait été la "meilleure saison" de sa carrière. Une confession après qu'il eut reçu, lundi, une nouvelle distinction pour sa performance lors de la Feria de la San Isidro à Madrid.

"C'est ma meilleure saison, j'ai pu toréer comme je le sens, avec profondeur", même s'il y a eu aussi "beaucoup de peur", a confié Castella  après s'être vu décerner le prix Gabana de meilleur torero de la San Isidro.  Il avait déjà reçu début juin un trophée similaire décerné par le jury franco-espagnol du Prix Paul Barrière/Ville de Bayonne et a été jugé la semaine dernière "triomphateur" de la saison 2009 par le quotidien madrilène ABC, comme nous l'indiquions lors d'une récente note.

L'AFP  rappelle à cette occasion qu'une ajorité de critiques taurins espagnols estiment que Castella a été cette année le meilleur et le plus régulier parmi les grands toreros, réalisant une "temporada" encore meilleure qu'en 2006, année de son éclosion au sommet.

Il a été le seul torero à "triompher" en mai aux arènes de la Ventas pour la San Isidro, en coupant deux oreilles pendant la même course, et a achevé sa saison en Espagne par une performance magistrale à Madrid le 3 octobre. "Ce fut l'après-midi de ma vie, devant l'aficion la plus exigeante du monde", a ajouté le torero biterrois, rappelant ses autres grands succès cette année, tant en France (Bayonne, Dax Nîmes) qu'en Espagne (Malaga, Albacete, Santander). Et ce, après une grosse saison sud-américaine. Il devait d'ailleurs s'envoler hier pour le Mexique et une série de 30 corridas pendant la saison hivernale en Amérique Latine.
   

13/10/2009

Casas contre Meca

Grosse ambiance autour des arènes de Nîmes dans le cadre de l'appel d'offre qui désignera le gestionnaire de la programmation tauromachique, dans le cadre d'une délégation de service public, pour les cinq années à venir. Deux dossiers ont été retenus, celui de Simon Casas, candidat à sa propre succession, actuellement en Espagne où il concourt également pour les arènes de Valence, et celui de l'ex-matador et jeune retraité nîmois Stéphane Fernandez Meca. Et, selon les informations délivrées ce matin par Midi Libre, il semblerait bien qu'il y ait match, entre l'expérience du premier (qui a fait des arènes de Nîmes la plus importante de France et une des plus puissantes au monde) et la proposition financière du second, particulièrement avantageuse pour la Ville.

La commission d'appel d'offres devrait bientôt entendre à nouveau les deux candidats pour qu'ils plaident la cause de leur dossier respectif, avant un verdit attendu à la fin de l'année. D'ici là, suspense, ce qui ne semblait pas acquis il y a quelques semaines seulement. Mais comme le rappelle justement Midi Libre, in fine, c'est le maire qui tranchera.

15:52 Publié dans En bref | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casas, meca, nîmes, fournier

07/10/2009

Aimer la corrida

Aimer la corrida, on a peut-être jamais autant vu d'artistes l'avouer, franchement, simplement. Le chanteur Jean-Louis Murat, récemment, dans le cadre d'un portrait que Libération lui a consacré. Ou Jean Cocteau, jadis, comme en témoigne l'exposition visible au Palais des Arts de Marseille  jusqu'au 24 janvier 2010, et axée autour de son inspiration méditerranéenne. Murat, Cocteau, deux époques, deux artistes, un Parisien, un Auvergnat, deux poètes. D'eux et d'autres on reparle bientôt, pendant les semaines sans toros.

17:46 Publié dans En bref | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : murat, cocteau